© CotCotCot éditions - Des Carabistouilles Sprl

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

ÉLÉPHANT
A UNE QUESTION

de Leen van den Berg et Kaatje Vermeire, CotCotCot éditions

Adaptation : Emmanuèle Sandron

À PROPOS DU LIVRE

"ÉLÉPHANT A UNE QUESTION"

Le jour de la réunion annuelle sur la colline est arrivé. Éléphant est sur le point de poser une question délicate à l'assemblée. 

— Allez, Éléphant, on t'écoute ! dit Fourmi avant même que tout le monde ait trouvé sa place. 

— Je... euh..., bégaya Éléphant. 

— En avant, Éléphant ! Accélère ! reprit Fourmi. Je n'ai pas de temps à perdre ! 

— Comment on sent si... euh... Enfin, euh... 

Comment sait-on quand on est amoureux ? 

◆◆◆

"Éléphant a une question" est un album jeunesse écrit par Leen van den Berg, illustré par Kaatje Vermeire et adapté en français par Emmanuèle Sandron. Sa lecture ravira petits et grands  - sans limite d'âge ! 
 

NB : Précédemment parue aux éditions De Eenhoorn sous le titre "De vraag van Olifant", la version néerlandophone a reçu une mention spéciale au concours international White Ravens en 2011.

 
 
 

Amour

Amitié / Partage

Solitude vs. Collaboration

Philosophie

Questions / Réponses

Action vs. Réflexion

Émotions vs. Raison

Ambition

Leadership

9

THÈMES ABORDÉS DANS LE LIVRE

 

PISTES D'EXPLOITATION

SYMBOLIQUE DE LA COLLINE
La question est grande / massive (mais néanmoins "délicate" dans la version francophone) et la réponse, celle de la sagesse. 

Ainsi, le dos d'Éléphant représente cette première colline que grimpe l'assemblée ; le dos de M. Tortue représente la colline de la sagesse vers laquelle ils se dirigent en fin de récit, le pont ayant cette symbolique forte de passage initiatique... In fine, il n'y a probablement pas de bonne réponse, vous l'aurez compris. "L'amour, c'est tout ça !" comme le résume si bien l'acrobate.

Colline de la Grande Question

Passage initiatique

Colline de la Sagesse

GALERIE DE PORTRAITS

Êtes-vous plutôt Éléphant, Fourmi ou Monsieur Tortue ? 

Ce travail d'analyse est tout personnel. Il a sous-tendu l'adaptation en français de la version originale. Peut-être aurez-vous une autre compréhension de texte ? C'est alors l'occasion de confronter nos points de vue ! 

Avertissement : cette section divulgâche certains détails du récit. Vous préférerez sûrement prendre connaissance du texte  et des illustrations du livre avant d'en poursuivre la lecture.  

Éléphant

  ILLUSTRATION   : Personnage placide, nonchalant dès la première illustration, un brin rêveur et romantique (cf. les yeux clos, la fleur dans la trompe), on voit Éléphant partir à toute allure au bout de la passerelle sur l’illustration 12. Ce sont les deux seules illustrations où on le verra en entier. 

Les autres illustrations ne rendent que des parties de son corps. C'est un animal massif (il fait ployer les arbres sous son poids) mais dans une posture qui peut intriguer dès le départ (position assise, la fleur). On voit les contours de son corps dessiner la colline, les plis de sa peau rugueuse ;  l'oreille est parfois identifiable. 

◆◆◆

  PRIORITÉ : LE COEUR !  

  EXTRAVERTI   : il est sociable et expansif. Une question le turlupine et il décide derechef de s’en ouvrir à l’assemblée. Le contact des autres, leurs conseils va lui donner l’énergie d’agir.  

 

  ÉMOTIONS   : Animal massif par excellence : la stature d'Éléphant en impose mais c’est sa délicatesse et sa vélocité qu’Emmanuèle Sandron a décidé de mettre en avant dans sa traduction. Il pose une “question délicate” (une grande ou difficile question dans la version d’origine en néerlandais) et s’élance "au grand galop" retrouver sa bien-aimée.

  DANS L'ACTION   : il est probablement peu patient. C’est lui qui clôture la réunion et non Fourmi laissant à peine le temps à l’acrobate de résumer l’avis de tous les personnages dans un dernier souffle “l’amour, c’est tout ça !”

Il a une question, il veut en connaître la réponse le plus rapidement possible. Peut-être en a-t-il marre aussi d’être resté assis un si long moment ? Toujours est-il qu’il entrevoit très rapidement les possibilités, ce qui pourrait être en écoutant les expériences et avis des uns et des autres. Il cherche à comprendre plutôt qu’à maîtriser. Il est prêt à prendre des risques. Il est souple et flexible, ouvert aux opportunité en dépit de son poids qui pourrait le faire passer pour un lourdaud.

 

◆◆◆

Pour les férus d’outils d'évaluation psychologique… 

 

  TYPE DE PERSONNALITÉ MBTI    : probablement ENFP

Fourmi

  ILLUSTRATION   : Membres tendus, Fourmi est en constante tension.

Elle n’apparaît pour la première fois qu’à la troisième illustration. Elle fait plusieurs choses à la fois, occupée à téléphoner et donner des ordres vraisemblablement. Elle harangue ses congénères, petites ouvrières qui se chargent de déménager l’ameublement en haut de la colline pour la réunion. Elle a pensé à tout, dans les moindres détails : gramophone, baignoire, toilettes font également partie de l’équipement prévu là-haut. 

Sur l’illustration suivante, juchée au bout de la trompe d’Éléphant, elle exhorte ce dernier à poser sa question. 

Ce n’est que dans les dernières illustrations, qu’on la voit pensive, perdue et seule. 

◆◆◆

  PRIORITÉ : LA TÊTE / LA RAISON !  

  INTROVERTIE   : C’est une solitaire. Elle ne va pas forcément vers les autres, ne demande pas d’aide. Elle est réservée et a besoin de tranquillité pour se concentrer et réfléchir.

Elle ne figure d'ailleurs jamais au milieu des autres dans les illustrations. Pourquoi se sent-elle si seule alors qu’elle est solitaire par nature ?l

 

  AMBITIEUSE   : Elle va rendre service à Monsieur Tortue parce qu’elle y voit avant tout son intérêt et puis on peut compter sur elle. Fourmi ne comprend d’ailleurs certainement pas la décision de M. Tortue de rester chez lui pour s’occuper de sa femme malade. Elle attend depuis tellement longtemps cette “opportunité en or” de présider la réunion même si ce pouvoir ne lui est délégué que temporairement. 

  CONTRÔLE ET MAÎTRISE   : C’est une réaliste qui aime les choses utiles et concrètes. Elle préfère observer, prendre de la hauteur plutôt que s’impliquer. Elle est naturellement critique (“elle n’avait jamais rien entendu d’aussi saugrenu”) et logique. Les discours ésotériques, très peu pour elle ! Perdre le contrôle de ses émotions, impensable… 

C’est une travailleuse, une laborieuse (“elle veut faire son chemin dans la vie” ; “elle avait encore beaucoup de choses à transporter à dos de fourmi.”)

Fourmi est minutieuse : elle écrit scrupuleusement la question d’Éléphant ainsi que les réponses dans le cahier. Ca lui donne une contenance et lui permet de se réfugier dans l’écriture. 

Elle aime la répétition, la certitude que tout est bien fait, dans l’ordre et dans les temps. Tout est planifié d’avance : elle suit sa ligne de conduite et ne pense pas innover, déroger de la règle (cf. “c’était toujours ce que faisait M. Tortue”). Comprend-elle cependant ce qu’elle y note ? Préoccupée par le temps comme le lapin dans Alice aux Pays des Merveilles, elle survole le meeting en restant à la surface des choses. Elle est absente tout au long du meeting, obsédée par les objets symboliques de son nouveau pouvoir (ses lunettes, sa montre, le marteau…) ; et puis, absente dans ses pensées, tourmentée par des émotions qu’elle ne comprend pas à la fin du récit. 

  SYNDROME DU PETIT CHEF !   : Fourmi aime donner des ordres, invectiver les uns à se hâter, rappeler aux autres qu’ils prennent trop de temps. Elle ne pense qu’à gérer le temps des contributeurs (TIME KEEPER) sans tenir le rôle qu’on attend d’elle. Le temps est une ressource comme une autre.  

C’est l’acrobate qui résume la session (MODÉRATEUR), Éléphant qui la clôture en s’enfuyant sans perdre une minute et Monsieur Tortue qui reste symboliquement le PRÉSIDENT de l’assemblée. D’ailleurs, Fourmi n’en discute pas l’autorité puisque son premier réflexe est d’aller rendre ses notes à celui-ci une fois la réunion terminée.

 

 

◆◆◆

Pour les férus d’outils d'évaluation psychologique… 

 

  TYPE DE PERSONNALITÉ MBTI   :  probablement ISTJ

Monsieur Tortue

  ILLUSTRATION   : Monsieur Tortue brille par son absence jusqu’au deux dernières illustrations où l’on ne peut voir qu’une partie de sa carapace. 

Ainsi, tous les contributeurs passent de la colline de la question à la colline des réponses. C’est sur son dos qu’on retrouve également Fourmi assise, ses nouvelles lunettes (symbole de pouvoir) et la fleur d’Éléphant entre les pattes comme si elle devait résoudre un dilemme, choisir quel chemin prendre… celui du coeur ou de la raison ? 

Le phare l’éclaire, Monsieur Tortue l’épaule et la guide. 

◆◆◆

  PRIORITÉ : SA FEMME !  

 

  PROFIL EN FILIGRANE   : C’est un sage, un guide. L'âge probable de M. Tortue a-t-il guidé le choix de l'animal ? Les tortues, on le sait, peuvent atteindre des âges estimés records...  

Intuitif et prévenant, il décèle tout de suite chez Fourmi qu’elle est tourmentée et qu’elle a besoin de réconfort. Avait-il prédit sa déconfiture ?
Il l'accueille en lui proposant une tasse de thé, un peu de chaleur, peut-être une conversation bienveillante mais sans la presser. Il prend son temps, lui.

Mais la Fourmi n'est pas à l'aise en tête-à-tête, avec la parole. Elle a besoin de retrouver calme et sérénité, seule... enfin, c'est ce qu'elle croit...

◆◆◆

Pour les férus d’outils d'évaluation psychologique… 

 

  TYPE DE PERSONNALITÉ MBTI   : 

pas assez de données ! 

 
 
 

QUELQUES QUESTIONS

sans forcément de "bonnes" réponses... ​

 
 

LECTURE EN RÉSEAU

Quelques textes (poésie), livres (pop-up, albums jeunesse, roman) ​ou opéra pour une lecture à mettre en relation avec les thèmes abordés dans Éléphant a une question

< liste en perpétuelle évolution. N'hésitez pas à nous envoyer vos suggestions. >

LITTÉRATURE DE JEUNESSE ET LECTURE EN RÉSEAU 

Le réseau littéraire est compris comme un ensemble ouvert de textes que l’on peut rapprocher, comparer selon un angle de lecture qui souligne les analogies, les parentés, les emprunts, les variations, les oppositions, les écarts.

L’objectif de la mise en réseaux est de faciliter la compréhension, l’interprétation, l’appréciation :

  • du sens

  • du fonctionnement

  • des effets des textes d’un corpus
     

La mise en réseau ne doit pas être mécanique, mais raisonnée, éclairante. 

 

EN ARTS PLASTIQUES

Kaatje Vermeire utilise une technique mixte combinant différents procédés (dessin, peinture, gravure, monotype, travail numérique). Nous vous engageons à prendre connaissance de la page détaillant les différents arts en usage avant de passer à l'action ;-)
 

Le numéro 54 paru en 1970 de la revue "Art Enfantin"  (INSTITUT COOPERATIF DE L'ÉCOLE MODERNE, Élise Freinet) est dédié à la technique du monotype, de quoi vous donner quelques idées pour un atelier en classe ou en bibliothèque... 

 

Rendez-vous sur le blog de ce site pour y découvrir les créations des enfants ! 
 

À VOTRE TOUR ! 
N'hésitez pas à nous envoyer vos commentaires ou à nous faire part de vos suggestions et créations.  

Nous sommes à votre écoute et à votre service. Nous serions heureux de vous assister à l'aide de matériel spécifique, de contenu ou de la présence de Leen van den Berg, Kaatje Vermeire ou Emmanuèle Sandron suivant la disponibilité des unes et des autres. 

NOUS CONTACTER

CotCotCot éditions

www.cotcotcot-apps.com/fr

hello (at) cotcotcot-apps.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon
 

LIEU DE LA PROCHAINE

RÉUNION ANNUELLE

Contact Us
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now